Vignoble | Domaine des Ardoisières
Le Vignoble
Terroir
Terroir de SCHISTE

Le terroir est caractérisé à la fois par un climat, une topographie et un sol particulier où les microorganismes jouent un rôle fondamental. En effet, un grand vin ne naît pas par hasard, c'est la réunion magique de la vigne avec son terroir. 

Situés entre 400 et 500 mètres d'altitude, les amandiers et les figuiers poussent volontiers, preuve d'un climat très clément et particulièrement chaud.


Aussi, nous avons pu constater que l'inclinaison verticale des couches de schistes fissurés permet un parfait enracinement en profondeur des vignes.

Enfin la flore microbienne, capable de réaliser des réactions biochimiques infinies, est une interface essentielle entre le monde minéral et le monde du vivant. Avec les racines, elle participe à la dégradation de la roche mère et solubilise les macro-éléments (azote, soufre, phosphore, magnésium, calcium, potassium) et les oligo-éléments (fer, bore, zinc, cuivre, silicium, manganèse …) sous une forme assimilable pour la vigne.

Chaque vigne est ainsi nourrie spécifiquement par son terroir qui représente une richesse exceptionnelle que nous nous devons tous de préserver. A notre niveau, nous nous y efforçons en utilisant les principes de la biodynamie afin de produire des grands vins dans l'expression la plus pure de leur terroir d'origine.

Il faut rappeler aussi qu' en un peu plus de trente ans, 90% de l'activité biologique des sols ont disparu : cela lié à l'utilisation croissant des pesticides. Lorsque ces microorganismes disparaissent des sols, la vigne ne peut plus se nourrir naturellement. Ses racines ne plongent plus en profondeur et soufre de manque d'oxygène et d'eau . Sous perfusion, elle a besoin pour survivre des engrais de synthèse, des pesticides et des insecticides qui sont partout les mêmes : les vins ne reflètent plus leur terroir et manque d'expression. La minéralité caractéristique des grands vins disparaît alors peu à peu, celle qui leur donne leur élégance, leur structure, leur caractère, leur fraîcheur en bouche. Alors tout en restant bons, les vins deviennent anonymes.

L'activité biologique au niveau des sols ne peut se développer que si à la base, le domaine viticole, comme tout autre domaine agricole est considéré comme un organisme vivant. Le sol cultivé n'est pas un simple support pour la vigne mais bien un milieu de vie, source d'énergie pour la plante tout comme son environnement aérien.

Ainsi la vigne crée et nourrit son terroir dans ce milieu habité et vivant qui entoure ses racines et ses feuilles. Les échanges entre la biologie du sol, son système racinaire et foliaire permettent l'expression du terroir dans les raisins.